La région d’Avignon, située dans la zone méridionale de la France, connaît des conditions climatiques spécifiques liées à l’effet du vent soufflant du nord-ouest -le Mistral-, la différenciant des régions plus méditerranéennes.

Des conditions sévères de culture en été

En raison d’un rayonnement global très important de températures maximales élevées – voisines de 30°C -et d’un vent très présent, parfois très fort (2.1m/s en moyenne sur l’année), l’évapotranspiration (ETP) – très élevée- est une caractéristique du climat de la région.

En été, un suivi rigoureux de l’irrigation est nécessaire pour éviter tout stress hydrique aux végétaux, ce qui a motivé l’installation d’un réseau tensiométrique dans la pépinière pour suivre au plus près les conditions d’humidité des sols.

A l’automne, ces conditions d’ETP sont très favorables à l’endurcissement des végétaux, provoquant un arrêt très rapide de la végétation.

Une région très froide en hiver

La région d’Avignon connait un nombre relativement élevé de jours de gel (températures prises sous abri)

Si l’on se réfère à l’indice actinothermique  à +10cm – c’est-à-dire à la température prise à l’extérieur à 10cm au dessous du sol , donc en conditions réelles pour les arbres en pépinières  –  la rigueur du climat de la région apparait encore plus nettement puisque l’indice est inférieur à 0°C en moyenne 77 jours par an, ce qui est très proche des conditions connues en Ile de France telles qu’a Versailles avec 85 jours par an.

Le MISTRAL – facteur d’endurcissement des végétaux

Le vent est une caractéristique de la climatologie de la région.

L’influence du MISTRAL – vent du nord parfois violent- pouvant dépasser 3 m/s se fait notamment sentir en fin d’automne et en hiver. Durant cette période le MISTRAL accentue l’effet du froid, renforçant ainsi l’endurcissement des végétaux.

L’ensemble des conditions climatiques, sévères en période estivale et particulièrement froides sur la période de novembre à mars, permet de proposer des végétaux ayant une importante aptitude d’adaptation et parfaitement endurcis pour autoriser sans risque des plantations dans les zones plus septentrionales.

Top